Votre cheval en pleine forme physique: bien commencer, c'est déjà à moitié gagné
Votre cheval en pleine forme physique: bien commencer, c’est déjà à moitié gagné
Le cheval est un athlète. Pour être performant, il nécessite une bonne condition physique de base. Quel que soit votre niveau en tant que couple, un cheval qui se sent bien sera plus performant. Cette édition du mois de septembre de Science Sunday vous apprendra tout ce qu’il faut savoir sur la façon d’améliorer la condition physique de votre cheval.

La forme physique d’un cheval dépend de son état nutritionnel. Une bonne condition permet au cheval de fournir des efforts intensifs (prolongés). Pourtant, la condition n’est pas uniquement déterminée par la durée de la performance. Une bonne condition physique a également une influence sur la récupération après l’effort, la réduction du risque de blessure et même la résistance faces aux maladies et infections.

La condition physique pouvant être entendue de différentes manières, cet article traite tout particulièrement l’amélioration de l’endurance. Une condition optimale ne s’obtient pas du jour au lendemain. Tous comme les humains, les chevaux doivent également s’entraîner afin d’améliorer leur endurance.

Seuils de condition physique

Il existe deux seuils de condition physique chez le cheval. Le seuil aérobie et le seuil anaérobie. Jusqu’au seuil aérobie, la production et la transformation du lactate dans les muscles sont parfaitement équilibrées. Le lactate est produit puis à nouveau brûlé, ce cycle se répétant tant que l’effort ne s’intensifie pas. Dès que le cheval fournit des efforts plus intensifs (au-delà du seuil aérobie), la production de lactate augmente. À partir d’un certain point, la quantité de lactate est si élevée que les muscles actifs ne sont plus en mesure d’assurer une transformation suffisante.

L’organisme commence à transporter le lactate vers d’autres muscles en ajoutant alors une portion supplémentaire d’oxygène au processus. Le rythme respiratoire du cheval s’accélère. L’effort intensif déstabilise le système, mais l’organisme est toutefois capable de le rééquilibrer via l’apport d’oxygène. On parle ici de zone (de performance) aérobie. Si l’entraînement se poursuit, vous finissez par atteindre un point où l’intensité de l’effort a tellement augmenté que la production d’acide lactique et de lactate dépasse la quantité transformée. À ce stade, l’organisme commence à s’acidifier et le cheval perd le contrôle de ses muscles. On parle alors de zone anaérobie. L’apport en oxygène ne joue plus alors qu’un rôle négligeable et le cheval devient incapable de soutenir l’effort.

L’effort intensif déstabilise le système

Oxygène et carburant

L’entraînement permet de repousser les dits seuils de condition physique : votre cheval gagne en forme et en puissance. Plus le cheval est entraîné, plus il est capable de recourir à l’énergie aérobie, c’est-à-dire à l’oxygène. Et plus les muscles absorbent et consomment d’oxygène durant le travail, plus il est facile pour l’animal de maintenir l’effort et d’être endurant.

Le système énergétique aérobie joue donc un rôle important dans le développement de la condition physique. L’oxygène est utilisé pour convertir l’énergie. Cette énergie provient principalement des matières grasses, des fibres et des glucides. Ces sources fournissent ainsi la dite « énergie cool ». En d’autres termes : un carburant libéré lentement fournissant de l’énergie à long terme et améliorant l’endurance. Souvent, il ne s’agit donc pas de savoir si le cheval dispose de suffisamment d’énergie, mais plutôt s’il dispose du bon carburant.

Il faut savoir que métabolisme énergétique du cheval est un système complexe. Il a non seulement besoin de sources d’énergie pour être performant, mais également de substances minérales et de vitamines en tant que moteur. En cas de carence, le cheval peut avoir du mal à améliorer son endurance. En outre, certaines substances complémentaires telles que les oligoéléments, les antioxydants et la vitamine B soutiennent le métabolisme énergétique et la condition physique.

Une condition de base optimale est donc garante d’une meilleure résistance et de meilleures performances. Et un entraînement responsable exige le dépassement du seuil de condition physique. Pensez donc à alterner régulièrement l’entraînement de la puissance et de l’endurance. Enfin, notez que le développement de la condition physique passe par une sélection consciente de l’alimentation et par une approche d’entraînement responsable.

Nos experts en alimentation animale vous aident volontiers dans le choix conscient des aliments

Chaque cheval est différent et a des besoins qui lui sont propres. Même le développement de la condition physique ne se déroule de la même façon chez tous les chevaux. Certain travaillent facilement et semblent n’éprouver aucune difficulté à franchir un niveau supérieur. D’autres, en revanche, doivent d’abord s’habituer à l’augmentation de l’intensité lors de l’entraînement et à la performance exigée. Le développement de la condition physique exige avant tout une approche d’entraînement responsable. Il peut en outre être soutenu par la sélection consciente des aliments.

Une quantité suffisante de fourrage grossier riche en énergie constitue ici une base indispensable. En guise de complément, nous vous recommandons Cavalor Endurix. Ce mélange sportif est riche en matières grasses, lesquelles fournissent de l’énergie qui sera libérée lentement et aidera le cheval à améliorer sa forme. Il contient en outre des céréales soufflées pour une digestion rapide ainsi que des pré- et probiotiques pour une fonction intestinale optimale et en tant que base idéale pour de bonnes défenses naturelles.

Parfois, les chevaux ont besoin d’un peu de soutien pour le développement d’une bonne condition de base ou durant les périodes d’entraînement intensif ou les concours de plusieurs jours. Cavalor Pow’Red Performance est particulièrement riche en vitamines et substances minérales. Il est donc idéal pour soutenir le métabolisme énergétique de votre animal. Distribuer Pow’Red Performance en tant que cure durant une période de 40 jours.

Souhaitez-vous en savoir plus sur l’aliment approprié pour votre cheval ? Alors rendez-vous sur MyCavalor.com et adaptez en toute simplicité l’alimentation de votre cheval à ses besoins. Vous préférez nous demander conseil personnellement ? Pas de problème, c’est possible ! Vous pouvez nous contacter par e-mail sur info@cavalor.com ou via notre Consumer Line au + 32 9 220 25 25.

Mieux comprendre une alimentation adaptée por votre cheval ?

Sur MyCavalor.com vous pouvez adapter l’alimantation de votre cheval à ses besoins, en toute simplicité. Préférez-vous nous poser votre question en personne ? C’est possible! Vous pouvez nous joindre par mail (info@cavalor.com) ou par notre centre d’appels +32(0)9 220 25 25 .
Crunchies

Filtre

Produits
Nouveau
Aliment range
Gros plan
Problèmes
Phase de vie

Filtre

Je suis à la recherche de ..

Type de magasin

Devenez membre de la communauté Cavalor !
Créez votre propre profil.
Prénom*
Nom de famille*
Email*
Mot de passe*
8 Caractères minimum
Mot de passe*
Maak deel uit van de Cavalor community!
Creëer je eigen profiel.
Prénom*
Nom de famille*
Email*
Mot de passe*
8 Caractères minimum
Mot de passe*

👋 Maak deel uit van de Cavalor Community!

Que cherchez-vous ?

Hot topics

#shampoing
#soins
#sucre
#fourbure
#nutrition
#immunité
#pieds
#printemps
#hiver
#FEI-partnership

Wonach suchen Sie?

Hot topics

#shampoing
#soins
#sucre
#fourbure
#nutrition
#immunité
#pieds
#printemps
#hiver
#FEI-partnership

👋 Leuk dat je er bent!
Hier kun je inloggen op jouw Cavalor profiel

Maak deel uit van de Cavalor community! Creëer je eigen profiel.