Tout ce qu’il faut savoir sur le développement musculaire des chevaux
Tout ce qu’il faut savoir sur le développement musculaire des chevaux
Un bon développement musculaire passe par une bonne alimentation. Toutefois, le type de nourriture et la valeur énergétique ne sont ici pas les éléments les plus décisifs. La part et surtout la qualité des protéines, des substances minérales et des vitamines jouent également un rôle prépondérant. Combinés à un entraînement intensif, ils contribuent au développement musculaire du cheval. Un cheval à la musculature saine et forte est moins exposé au risque de blessures. Dans cette édition de Science Sunday, apprenez tout ce qu’il faut savoir sur le développement musculaire des chevaux.

Un cheval est un athlète : des muscles forts et sains sont particulièrement importants pour sa santé et ses performances. On pense souvent à tort qu’un bon développement musculaire ne peut être atteint que par l’entraînement. Or, votre cheval ne pourra développer sa musculature que si celle-ci dispose des éléments nutritifs qui lui sont propres (les acides aminés essentiels) via l’alimentation. En revanche, un cheval suivant un entraînement intensif sans recevoir les nutriments nécessaires au développement de ses muscles risque même de perdre une partie de sa masse musculaire. Les micronutriments sont également indispensables pour lancer le processus du développement musculaire. L’alimentation, bien que souvent négligée en tant que base du développement et du maintien de la musculature, joue ici un rôle essentiel.

Un muscle est composé de fibres musculaires

Connaissances de base sur les muscles

Afin d’entraîner les chevaux correctement et de leur offrir un soutien alimentaire en toute connaissance de cause, il est impératif de connaître la structure et le fonctionnement de la musculature et ainsi que de comprendre comment renforcer la souplesse et la puissance des muscles. L’organisme du cheval compte plus de 700 muscles. Un muscle est composé de fibres musculaires. Chaque fibre musculaire est elle-même constituée de protéines fibreuses assemblées sous forme de longues chaînes (les myofibrilles). Le mouvement de ces chaînes protéiques entraîne la contraction ou la décontraction des muscles.

Au cours du temps, le muscle est capable de s’adapter à l’effort demandé. Un entraînement régulier et une augmentation progressive des exigences vous permettent ainsi de renforcer sa musculature et d’accroître la masse musculaire. Vous obtenez alors non pas plus de muscles, mais plus de masse musculaire. Il est également important de savoir que votre cheval ne peut développer ses muscles que s’il dispose de suffisamment de réserves. Le développement de la musculature requiert un Body Condition Score (BCS) d’au moins 5 (sur l’échelle de Henneke).

Quels sont les éléments contribuant au développement musculaire ?

Pour le développement musculaire, il est important que l’alimentation de votre cheval contienne les nutriments appropriés et suffisamment d’énergie. Les muscles sont composés de fibres musculaires lesquelles, de leur côté, sont composées de protéines. Ces protéines sont, quant à elles, constituées d’acides aminés. Pour développer ses muscles, un cheval a donc besoin de protéines.

Celles-ci doivent être particulièrement digestes et les acides aminés qu’elles contiennent facilement assimilables. Les acides aminés essentiels sont les suivants : la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane, l’histidine et les fameux 3 BCAA (acides aminés ramifiés), la leucine, l’isoleucine et la valine. Ces BCAA jouent un rôle important pour le soutien de la régénération des fibres musculaires. Pour une assimilation optimale, il convient de veiller à ce que le profil des acides aminés absorbés par le cheval soit très similaire au sien. Une carence en un seul acide aminé suffit pour ralentir le processus de développement musculaire. Le corps du cheval étant incapable de produire lui-même les acides aminés essentiels, ceux-ci doivent être absorbés via la ration alimentaire ou un complément nutritionnel.

Les protéines sont importantes, certes, mais l’énergie est également un élément essentiel du renforcement musculaire.

Seul un aliment suffisamment riche en protéines et en énergie permet au cheval de développer des muscles forts. Si toutes les conditions fondamentales relatives à la ration alimentaire sont réunies, vous pouvez alors commencer à solliciter votre cheval via l’entraînement.

Comment les muscles s’approvisionnent-ils en énergie ?

Le développement musculaire ne passe pas uniquement par un apport suffisant en protéines. En effet, côté alimentation, le premier facteur limitant est toujours l’énergie, celle-ci étant nécessaire pour tous les processus métaboliques de l’organisme. Le développement et le maintien de la musculature, notamment, requièrent une grande quantité d’énergie. Si l’organisme ressent qu’il ne dispose pas de suffisamment de « carburant », il préfère stopper le processus de développement musculaire. Mais ce n’est pas tout : une alimentation trop pauvre en énergie durant une période prolongée peut même conduire à une fonte musculaire. Ici, la quantité de protéines absorbée ne joue plus qu’un rôle insignifiant : si la quantité d’énergie est limitée, le cheval ne sera pas en mesure de développer ses muscles. Veillez donc toujours à ce que la ration alimentaire de votre cheval réponde à ses besoins énergétiques quotidiens. Les céréales (amidon et sucre) et les huiles (matières grasses) en tant que source de fibres particulièrement digestes sont les principaux ingrédients riches en calories entrant dans la composition des aliments pour chevaux. Enfin, différentes vitamines et substances minérales jouent également un rôle important en matière de développement musculaire. Seule une alimentation équilibrée, fournissant suffisamment d’énergie, de protéines et d’oligo-éléments essentiels contient tous les composants alimentaires nécessaires au développement de muscles forts et sains.

Alimentation et entraînement

Optimiser l’alimentation à des fins de développement musculaire signifie offrir des rations équilibrées, riches en acides aminés essentiels et en glucides. Puis, vient l’entraînement. En effet, sans stimulation, pas de croissance. Il convient ici de sursolliciter légèrement et constamment les muscles afin de leur permettre de se développer. Une sursollicitation croissante peut, certes, se heurter à quelles réticences. Mais dans le cas du développement musculaire, soyez sans crainte. Il s’agit d’un concept qui vous permettra d’accroître la masse musculaire de votre cheval de manière sûre et responsable. Durant l’entraînement, des déchirures minimales apparaissent au niveau des muscles. En « produisant » des dommages mineurs, vous « encouragez » les muscles à devenir plus forts une fois réparés. Il s’agit d’un processus naturel. Lors du prochain entraînement, le muscle sera plus résistant face à l’effort demandé. Le cheval sera alors davantage en mesure de gérer la séance de travail et récupèrera plus rapidement. Ce processus de récupération a lieu 24 à 48 heures après un entraînement intensif. Ensuite, le muscle gagne en taille et en force. On parle alors d’hypertrophie. Il est tout particulièrement important de veiller à ce que l’hypertrophie ait lieu durant les phases de repos. Les pauses, bien qu’elles soient souvent sous-estimées, sont ainsi la clé de la réussite. Un jour de repos n’est toutefois pas toujours synonyme de jour d’inactivité. Il peut correspondre à une sortie en extérieur ou à un entraînement cool avec de nombreuses pauses au pas.

Souhaitez-vous en savoir plus sur le la sollicitation croissante et le développement musculaire ? Alors, regardez notre vidéo « Le développement de la ligne du dessus »

L’importance d’un bon échauffement et d’un bon retour au calme

L’échauffement et le retour au calme font partie des éléments essentiels de l’entraînement. Pendant l’échauffement, les muscles se réveillent et l’irrigation sanguine est activée. En outre, quelques minutes au trot décontracté en guise de retour au calme contribuent à l’élimination des déchets et stimulent la décomposition du lactate. Ne sous-estimez donc pas l’importance de ces deux composants de l’entraînement. Ils permettent à votre cheval de rester en forme et préviennent l’apparition de raideurs ou de lésions musculaires.

Recommandations de notre expert en alimentation : Avec quels produits Cavalor puis-je soutenir le développement musculaire de mon cheval ?

Bien que les muscles soient entraînés tout au long de l’année, les aliments particulièrement riches en protéines, eux, ne sont distribués que provisoirement, ceux-ci présentant une surcharge pour le foie. Nous avons dressé une liste des produits contribuant au développement de muscles sains et forts, mais également à leur préservation.

Cavalor WholeGain est un mélange concentré riche en matières grasses qui soutient la forme physique de votre cheval, fait briller le poil et stimule la prise de poids en toute sécurité. Utilisez Cavalor Wholegain pour optimiser l’état nutritionnel de votre cheval. Pour en savoir plus sur Cavalor Wholegain, cliquez ici.

Cavalor VitAmino est une source de protéines de qualité supérieure qui, grâce à son excellente digestibilité et à son profil d’acides aminés spécifique, contribue de manière optimale au développement de la masse musculaire. Utilisez Cavalor VitAmino pour soutenir la croissance musculaire de votre cheval. Pour en savoir plus sur Cavalor VitAmino, cliquez ici.

Cavalor Muscle Force est un complément naturel pour les chevaux dont la musculature doit se développer rapidement. Utilisez Cavalor Muscle Force pour soutenir le développement de muscles forts. Pour en savoir plus sur Cavalor Muscle Force, cliquez ici.

Votre entraînement a été intensif et votre cheval a beaucoup transpiré ? Alors, voici un autre conseil utile qui vous permettra de refroidir ses muscles. Cavalor Muscle Cooler est un gel rafraichissant qui soutient la régénération des articulations, des tendons et des muscles.

Souhaitez-vous en savoir plus sur l’aliment approprié pour votre cheval ? Alors rendez-vous sur MyCavalor.com (www.mycavalor.com) et adaptez en toute simplicité l’alimentation de votre cheval à ses besoins. Vous préférez nous demander conseil personnellement ? Pas de problème, c’est possible ! Vous pouvez nous contacter par e-mail en écrivant à info@cavalor.com ou via notre Consumer Line au + 32 9 220 25 25.

Mieux comprendre une alimentation adaptée por votre cheval ?

Sur MyCavalor.com vous pouvez adapter l’alimantation de votre cheval à ses besoins, en toute simplicité. Préférez-vous nous poser votre question en personne ? C’est possible! Vous pouvez nous joindre par mail (info@cavalor.com) ou par notre centre d’appels +32(0)9 220 25 25 .
Crunchies

Filtre

Produits
Nouveau
Aliment range
Gros plan
Problèmes
Phase de vie

Filtre

Je suis à la recherche de ..

Type de magasin

Devenez membre de la communauté Cavalor !
Créez votre propre profil.
Prénom*
Nom de famille*
Email*
Mot de passe*
8 Caractères minimum
Mot de passe*
Maak deel uit van de Cavalor community!
Creëer je eigen profiel.
Prénom*
Nom de famille*
Email*
Mot de passe*
8 Caractères minimum
Mot de passe*

Que cherchez-vous ?

Hot topics

#shampoing
#soins
#sucre
#fourbure
#nutrition
#immunité
#pieds
#printemps
#hiver
#FEI-partnership

Wonach suchen Sie?

Hot topics

#shampoing
#soins
#sucre
#fourbure
#nutrition
#immunité
#pieds
#printemps
#hiver
#FEI-partnership

👋 Leuk dat je er bent!
Hier kun je inloggen op jouw Cavalor profiel

Maak deel uit van de Cavalor community! Creëer je eigen profiel.

Please enter a valid account username.
Devenez membre de la communauté Cavalor !
Créez votre propre profil.
Prénom*
Nom de famille*
Email*
Mot de passe*
8 Caractères minimum
Mot de passe*

Que cherchez-vous ?

Hot topics

#shampoing